UN SUPERBE FILM RETRACANT LE RAID MYTHIQUE: CHAMONIX ZERMATT

 

http://blog.stagexpe.com/node/46

Livre d'or

Témoignages de mon dernier voyage  au Népal : 

 

"Accompagnement Trek et Sophrologie

où la marche douce et en conscience nous éveille à notre puissance ..."



Salut Benoît,

Tout d’abord, un grand MERCI de nous avoir guidé durant ce séjour. J’ai
réellement pris beaucoup de plaisirs durant ce voyage (mis à part sur le début pour des raisons médicales), voyage qui a eu sur moi un effet bénéfique.
J’en veux pour preuve ce que j’ai vécu durant mes 2 semaines passées au Brésil juste après mon retour. La situation était très tendue et conflictuelle. Si je n’avais pas autant décompressé, je n’aurai pas pu prendre le recul nécessaire à la situation & réussi à aussi bien gérer la crise. Et je t’avouerai que j’ai repensé à ce moment là aux séances de sophrologie pour rester posé, n’en garder que le positif & se projeter au-delà de cette période fort délicate.
Concernant le voyage par lui-même, l’approche que tu as du voyage qui est
d’écouter son corps, de lui laisser le temps de s’acclimater, de se
relaxer/détendre et de positiver toutes les situations a eu des effets positifs
sur moi et sur le déroulé du voyage. Il est vrai que j’avais beaucoup de mal à
me laisser entraîner, à me laisser aller lors des séances et que je ne prenais
pas pleinement conscience des bienfaits : est-ce un manque de pratique ? ou de prédispositions ?... bref, ce sera avec plaisir que je repartirai avec toi sur un long voyage.
Egalement merci pour les photos. Ne perds pas patience, un jour j'arriverai à
trier mes photos, à les graver et à te les envoyer par courrier.
Sinon toute la petite famille se porte à merveille et m’aide à passer cette
période difficile professionnellement parlant.
Au plaisr de te lire ou de t’entendre.

Fabien

 

 

 


________________________________________________________________

 

Benoît, mon guide,

 

La rencontre avec la sophrologie a été pour moi un DOUX CHOC.

 

CHOC : parce que cela constituait pour moi une grande nouveauté sous cette forme, celle d'une démarche un peu théorisée, encadrée mais tout en restant vraiment toujours très libre et personnelle, à la carte.


DOUX : parce que véritablement à l'écoute du corps et de l'esprit, dans un cadre naturel grandiose. L'environnement extérieur népalais a été particulièrement propice à l'entrée rapide dans ce monde nouveau.

J'ai atteint des états de relachement extrême dans un état de douce qui étude.

Le plus bénéfique pour moi à court terme sur la durée du périple et à plus long terme dans la vie quotidienne est l'apprentissage de l'appréciation des tensions justes, savoir identifier et éliminer les tensions inutiles pour ne garder que celles qui sont nécessaires et positives.

Le travail sur la respiration a été aussi intéressant, comme une confirmation de sensations et de contrôle que j'avais déjà expérimentés par moi même par ailleurs.

Lors du séjour cela m'a permis d'encore mieux économiser mon énergie et j'ai terminé le voyage avec une forme véritablement olympique. Je n'était pas particulièrement inquiet vis-à-vis du groupe et du guide mais peut-être plus concernant mon inexpérience par rapport aux autres. L'état de détente et d'appaisement que m'a procuré les différentes séances m'aura sans doute aidé à apprécier l'instant présent sans le souci du lendemain.

Quant au plaisir apporté par ce voyage il fut immense et l'approche inédite que tu nous as proposée aura certainement contribué à repousser encore les limites de cette immensité.

 

Merci de t'être mis au niveau juste de tes clients et d'avoir inspiré la confiance, je pense que ce sont des qualités primordiales que tu as, c'est comme de savoir trouver la tension juste en toute circonstance.

 

A bientôt, SL

 

__________________________________________________________________

Bonjour Benoit,

 

Je m'excuse du retard, mais un accident de voiture m'a mobilisé.

Je reviens donc sur le Népal et les bienfaits de la sophrologie.

1)      Collectivement : Elle a permis de souder le groupe, de le rendre plus solidaire.

2)      Individuellement : La respiration est vraiment, dans les situations stressantes, sportives et de concentration, un point central. De ce côté, les bienfaits se sont vite mesurés en terme de relaxation et donc d'efficacité. Il y a aussi l'aspect décontraction, le soir sous la tente lorsque l'on reprend les mouvements de respiration par le ventre.

Les séances ont bien aidé à dépasser les problèmes rencontrés de santé : gastro, rhume mais aussi climatologique, de pénibilité avec des aspects positifs.

Au final, retour sur un groupe bien homogène, soudé, agréable et bien dans sa peau, grâce à toi - NAMASTE.

Daniel

________________________________________________________________ 

Salut Benoît,

J'ai bien aimé les séances qui sont devenues au fil du temps plus denses: celles-ci m'ont sans doute permis de mieux m'acclimater que d'habitude
(je n'ai ressenti aucun maux de tête et physiquement, je me suis senti
en bonne forme durant tout le voyage : pas de sensations de fatigue)
Même si parfois, j'ai eu du mal à rentrer à fond dans ce que tu
demandais, les séances ont eu sur moi un effet d'apaisement, de
relaxation et de bien-être; ce qui a été très agréable)
J'ai ainsi pû (j'en suis persuadé) profiter pleinement du voyage et
réussir les objectifs que je m'étais fixé; à savoir le tour complet avec
l'ascension du MERA P. et le passage de l'Amphu Lapsa.
Ce que j'ai préféré dans les séances et ce que j'ai le mieux réussi à
reproduire pendant la marche : maitriser sa respiration ...

 

Jean. 

 

Témoignage de Christophe avec qui j'ai gravi le sommet du Mont blanc:


http://www.freepresse.com/Comment-j-ai-gravi-le-Mont-Blanc.html?univers=outdoor

Chamonix Zermatt 

 

Salut Benoit !

 

 

J’espère que tout va bien pour toi. J’imagine que tu es a nouveau en vadrouille.

 

Je voulais vraiment a nouveau te remercier pour cette semaine exceptionnelle. J’ai eu beaucoup de mal a me reacclimater, a faire le lien, justement, entre cette expérience en montagne et puis tout le reste de ma vie. C’etait magique, a part, hors de tout ce que j’avais pu vivre ou voir. Je suis comme calmée on dirait… Merci encore pour tout ton soutien, tes conseils et ton écoute, ta patience et ta gentillesse.

 

Si tu as le temps, j’aimerais bien que tu me m’écrives l’itinéraire de notre semaine, que j’en garde une trace, une mémoire, en plus des photos de Patrick que je n’ai pas encore vues !

 

Je t’appellerai sans faute la saison prochaine.

Prends bien soin de toi

Un très beau témoignage qui me va droit au coeur:

 

A mon Guide,

 

La montagne réserve ses secrets à qui sais les apprécier, et qui sais les approcher avec toute l’humilité nécessaire. Seul sans la connaître, elle peut au contraire transformer une escapade en un véritable cauchemar. L’objectif n’est pas selon moi l’exploit mais la quantité de plaisir, d’émotions et d’enseignement que l’on retire d’une course. Rien de mieux qu’un Guide pour l’apprécier, s’en délecter et ouvrir les yeux sur ses espaces secrets et sur ce qu’elle est capable de communiquer au travers du formidable interprète qu’est le guide.

 

Je serai curieux de connaître la réaction d’un jeune auquel ou a laquelle on proposerait le métier décrit comme suit : tu devras assumer les fonctions suivantes : emener quotidiennement des personnes connu ou inconnues dans un milieu hostile et souvent vertical, tu devras utiliser les connaissance et l’expertise d’un topologiste, d’un meteorologiste, d’un éducateur sportif, d’un psychologue parfois meme d’un psychanaliste, d’un marin, d’un botaniste, d’un explorateur, d’un docteur, d’un assureur, d’un équilibriste, d’un conseillé technique, d’un cuisinier ou d’un dietéticien, etre également un supporter (dans le sens encourageur et aussi dans le sens su-porteur), tu devras aussi faire rire, détendre l’atmosphère, mais aussi faire preuve du sérieux lorsque les choses tournent mal. Tu seras éloigné de ta famille et tu les sauras souvent inquiets et sans nouvelles, tu auras froid, tu souffriras dans l’effort continu de l’enchaînement des journées, tu espéreras le mauvais temps tu supplieras le beau temps, tu t’écorcheras, tu te blesseras, tu risqueras ta vie en ayant respecté tous les principes du métier et tout cela en gagnant ta croûte relativement peu et tu t’en contenteras en jurant de ne pas avoir compléter tes connaissances avec les métiers de commercial, gestionnaire fiscaliste et juriste !

A mon avis il part en courrant et il me traite de fou.

 

A la fois maître métier, réservé aux seuls vrais hommes ou femmes et métier de Maître.

Ce n’est rien de le dire (et je pèse mes mots), c’est certainement beaucoup de le vivre…

Une intéressante théorie des équilibres, très tibétaine du reste, nous conduit naturellement à penser à la nécessaire contre-partie : Mais qu’est ce qui fait que ces gaillards et gaillardes aiment leur métier ? Il serait bien prétentieux de ma part de le dire n’étant pas guide, mais ce que je peux affirmer c’est ce que je vois et ce que je ressens ; et ce que je vois est admirable : d’un regard le guide rassure, observe, prend plaisir à conseiller à faire découvrir à nous faire nous dépasser dans un milieu ou un niveau de course dans lequel nous ne nous engagerions pas seul. Le guide transmet, il transmet son expérience de la pratique de la montagne, mais également il transmet son bonheur de vivre, d’observer, il transmet ses émotions de joie ou de craintes, il transmet son savoir technique, son expérience tout en gardant une humilité propre aux gens de la montagne. Cette vie de guide ne ment jamais : « c’est au pied du mur que l’on voit le maçon » et ils y sont quotidiennement au pieds du mur nos guides, parfois avec de lourds fardeaux (comme je peux l’être parfois). Je reste convaincu que ce mode de vie leur apporte une richesse incroyable en voie de disparition dans nos sociétés modernes : le bon sens. Le nombre de fois ou mon guide m’a trouvé la solution à des problèmes professionnels (bien que je ne discute pas souvent bouleau), des solutions simples claires, limpides, entières auxquelles je ne pouvais pas penser, aveugler par l’obscurité de l’enfer citadin et du tumulte des affaires. Lui, il a la clé parce que le bon sens et la vérité qu’il côtoie, transpire et lui donne cet aplomb.

La relation avec son client se forge au fil des courses, des moments de joie, des moments difficiles mais ou, toujours au retentissement de « sommet ! » la joie de le rejoindre pour l’accolade ou la poignée de main scelle une fraternité toute particulière qui est celle de la cordée.

 

Et oui mon guide et tout cela comme bien d’autre, mais le mien aura toujours quelque chose de plus : c’est bien normal, c’est MON Guide !

 

Philippe

De retour de Cham-Zermatt
 
 
Bonjour Benoit,
  
Je souhaitais simplement te remercier pour cette semaine passée ensemble. Ce fut pour moi un grand moment de bonheur et je t'en suis reconnaissant. Chamonix-Zermatt est un raid dont j'entends parler depuis mon enfance, ce rêve s'est concretisé grace à toi.
 
Avec beaucoup d'écoute et d'humanité, tu as su t'adapter à notre groupe et à faire de cette randonnée un superbe souvenir.
 
N'hésites pas à me faire signe si tu passes sur Paris cela me fera plaisir de te voir, c'est vraiment sincère!
 
Garde ton sourrie et ton éternelle bonne humeur et surtout fais attention à toi.
 
A très bientôt pour de nouvelles aventures.
 
Vincent
 

Mon très cher Benoit,

J’ai la tête rempli des belles images et des moments magiques que nous avons vécus !! Ce refuge de la Charpoua restera un méga belle surprise !

Encore merci pour ce que tu es et ce que tu transmets : un savant mélange d’authenticité, de profondeur et d’amour Humain !!

 

Amitiés

Anne